Qu’est-ce que c’est un boiler « thermodynamique » ?

Qu’est-ce que c’est un boiler « thermodynamique » ?

Il s’agit d’un boiler fonctionnant à l’électricité mais qui produit l’eau chaude de façon différente : au lieu d’employer une résistance chauffante plongeant dans l’eau à réchauffer, il utilise une petite pompe à chaleur. Celle-ci prélève la chaleur de l’air ambiant pour réchauffer l’eau, et cela en consommant trois fois moins d’énergie pour la même quantité d’eau chaude.

Il est possible de récupérer l’énergie calorifique que contient tout liquide, solide ou gaz tant qu’ils ne sont pas descendus à – 273,15°C, le zéro absolu. C’est le principe de la pompe à chaleur. Ce petit miracle technique se déroule tous les jours dans notre cuisine : le frigo n’est rien d’autre qu’une petite pompe à chaleur qui enlève les calories de l’intérieur d’une armoire isolée pour les rejeter dans le local, le réchauffant par la même occasion.

Pour le boiler thermodynamique, c’est juste l’inverse. Il « pompe » les calories dans l’air du local (il refroidit donc le local) et les concentre dans l’enveloppe isolée du ballon.

Bien sûr la pompe à chaleur consomme de l’électricité, mais pour 1 unité d’énergie électrique (payante) qu’elle consomme, elle récupère 3 à 4 unités d’énergie renouvelable sous forme de chaleur gratuite qu’elle stocke dans l’eau chaude.


Vraiment gratuite cette chaleur ?

Il faut absolument s’assurer que cette chaleur est vraiment gratuite, donc qu’elle provient de l’air extérieur chauffé par le soleil, et non de l’air chauffé par l’installation de chauffage de la maison. Sinon le boiler thermodynamique n’aurait aucun sens. Pour cela, il faut impérativement l’installer dans une pièce non isolée (cave ventilée ou grenier aéré), hors du « volume protégé » de la maison. Autre solution : connecter sur l’entrée d’air de l’appareil une canalisation d’air débouchant vers l’extérieur, afin de s’assurer que c’est bien de l’air extérieur qui est prélevé.

Dans une pièce non isolée, ventilée, l’air refroidi rejeté par l’appareil sera remplacé rapidement par un apport d’air moins froid. La source de chaleur est inépuisable.

Combiner les énergies renouvelables

  • Si vous possédez des panneaux solaires photovoltaïques, même l’électricité consommée par la pompe à chaleur est dans ce cas solaire et gratuite (du moins sans compter le coût des panneaux solaires).
  • Avec ce système, vous pouvez éteindre complètement la chaudière en été : plus besoin de laisser fonctionner une chaudière qui va tourner à trop bas régime et dans de mauvaises conditions de rendement, juste pour réchauffer l’eau de la douche.
  • En cas de demande exceptionnelle, une résistance d’appoint apporte le complément nécessaire.
  • Ce type de boiler peut également se raccorder à la chaudière et l’utiliser pour réchauffer l’eau. Dans ce cas, la pompe à chaleur est mise hors service pendant la saison froide et la chaudière prend le relais.
  • Enfin il peut aussi se combiner avec des panneaux solaires thermiques. La pompe à chaleur ne servira alors que d’appoint, quand le soleil n’a pas brillé suffisamment.

Entretien de chaudièreVite rentable

Le prix d’un tel boiler ? Environ 2.500 € + TVA, placement compris. L’amortissement est rapide (2 ans), surtout si vous chauffez actuellement votre eau chaude sanitaire à l’électricité directe, ce qui revient trois à quatre fois plus cher. Vous pouvez aussi compter sur une prime de 400 € de la Région wallonne mais uniquement si la captation de l’air et le rejet de l’air refroidi se font de et vers l’extérieur.