Remplacer le brûleur de ma chaudière, une bonne idée ?

Remplacer le brûleur de ma chaudière, une bonne idée ?

Pour une chaudière de moins de 10-15 ans, remplacer le brûleur peut apporter un gain de quelques pourcents de rendement. Mais l’opération n’est pas toujours techniquement possible.
Quel que soit le combustible d’une chaudière (gaz, fuel, pellets), elle possède toujours les mêmes éléments, et notamment un brûleur. C’est lui qui préchauffe (dans certains cas), injecte et allume le combustible. C’est une pièce sensible car fort sollicitée à cause des allumages-extinctions fréquents. Sa durée de vie est donc relativement courte, de 10 à 15 ans, alors qu’en théorie, une chaudière peut durer 30 ans et plus. Il était donc courant autrefois de remplacer le brûleur au cours de la vie de la chaudière.
Cette opération est moins évidente aujourd’hui…
… car l’évolution des technologies des chaudières a fortement accéléré. Aujourd’hui une chaudière de 15 ans et plus, même si elle fonctionne encore bien, est une « vieille chaudière », dépassée sur le plan technique, et plus gourmande en énergie que les nouveaux modèles. Il est donc souvent économiquement rationnel de remplacer toute la chaudière au bout de 15 ans. Et pas juste le brûleur. Mais c’est un calcul à faire : que consomme ma chaudière actuelle ? Que consommerait la nouvelle ? Quel bénéfice vais-je faire ? En combien de temps ce bénéfice va-t-il rembourser mon investissement ? Au bout de combien d’années de ce remboursement vais-je profiter d’un réel bénéfice ?
Un gain pour l’environnement et le confort
Il ne faut pas voir que le côté financier : remplacer toute la chaudière est l’occasion de changer de combustible, de se passer de citerne si l’on choisit le gaz naturel, de passer aux énergies renouvelables si l’on choisit le pellet (qui, lui, demande un espace de stockage assez important et bien sec).
Quelle économie avec un nouveau brûleur ?
On peut espérer diminuer sa consommation de 2 % avec un nouveau brûleur. Mais c’est à vérifier au cas par cas avec votre chauffagiste, qui examinera les caractéristiques de votre installation. Remplacer juste le brûleur coûte beaucoup moins cher que changer de chaudière mais rapporte moins aussi en économies de combustible. Toutefois le calcul est le même : que coûte l’opération et que rapporte-t-elle au bout de combien de temps ?
Un brûleur à mazout performant (flamme bleue) coûte entre 700 et 1500 € HTVA, hors pose. Les brûleurs conventionnels sont moins chers. Du côté du gaz, divers modèles existent, progressif ou modulant, atmosphériques, à air pulsé, à pré-mélange… Les prix varient entre 1500 et 1700 €. Les brûleurs à pellets coûtent de 1300 à 1500 €. Tous ces prix concernent des brûleurs de puissances adaptées à la chaudière d’une habitation individuelle. Mais ce n’est pas tout : s’il faut adapter la porte de la chaudière, modifier les raccordements, adapter la régulation… le poste main d’œuvre peut dépasser le coût de la pièce. Il faut donc tenir compte du coût global de l’opération et éventuellement changer d’option si le changement de brûleur revient trop cher.
Des limitations techniques
Le prix n’est pas tout : il faut encore que votre ancienne chaudière soit capable de fonctionner avec un brûleur de nouvelle génération. Il est possible que ce ne soit pas le cas suite à la rapide évolution technologique. L’avis d’un professionnel est indispensable et Thermidor peut vous conseiller sur ce point. N’hésitez pas à nous demander une visite technique sans engagement. Nous ferons le diagnostic de votre chaudière actuelle, nous verrons ce qui est techniquement possible et économiquement rentable pour vous et nous vous proposerons éventuellement un devis pour la modification si elle est envisageable.
Les avantages d’un nouveau brûleur :
– Plus de sécurité
– 50 % de production d’oxydes d’azote en moins (NOx), donc moins de pollution
– Moins de consommation
– Des économies de coût de combustible
Convertir sa chaudière à un brûleur pour un autre combustible ?
C’est possible avec certains modèles. Notamment certaines chaudières à mazout qui supportent la production de cendres si on les convertit avec un brûleur à pellets. Mais il faut prévoir un nettoyage au moins une fois par semaine, une contrainte supplémentaire. Et il est nécessaire d’installer un silo à pellets avec vis d’alimentation automatique.
Comment choisir ?
– Votre chaudière est très vieille, tombe parfois en panne, consomme beaucoup ? N’espérez pas de miracle avec un nouveau brûleur. Pensez à tout remplacer.
– Votre chaudière n’a pas plus de 15 ans, consomme raisonnablement, est fiable ?
  • Calculez précisément votre consommation annuelle moyenne
  • Vérifiez auprès du fabricant quels nouveaux modèles de brûleur votre chaudière peut supporter. Thermidor peut vous aider sur ce point.
  • Nous vous dirons également quel gain espérer en consommation
  • Thermidor vous proposera un diagnostic, une solution et un devis
Faites le calcul… et prenez la bonne décision !